Learning Management Systems and Principles of Good Teaching: Instructor and Student Perspectives / Systèmes de gestion de l'apprentissage et principes d'un bon enseignement: Perspectives de l’enseignant et de l’étudiant

Alyssa Lai, Philip Savage

Abstract


With the prevalence of teaching technologies, studies exploring the use of Learning Management Systems (LMS) in university courses highlight the economic and technical issues of LMS adoption. Yet, few studies explore how LMS functions as a pedagogical tool to support teaching and learning. This study examines Chickering and Gamson’s (1987) Seven Principles of Good Practice in Undergraduate Education to highlight areas in which LMS supports and/or hinders 'good' teaching and learning. Instructor and student perceptions of LMS around these seven principles are examined through in-depth interviews and focus groups, consisting of fieldwork conducted with seven leading instructors and three groups of students broadly representing all faculties at McMaster University. Preliminary findings suggest that LMS is particularly useful administratively but should not be viewed as a substitute to classroom teaching. Conversely, students are most engaged in the learning process, including on-line, when instructors translate their interests and passion in teaching through in-class environments.

L’enseignement hybride dans les cours universitaires intègre des technologies d’enseignement en contextes d’apprentissage traditionnels (c’est-à-dire sans technologie), essentiellement par l'adoption d'un système de gestion de l'apprentissage (SGA). Des études antérieures sur l'utilisation des SGA ont examiné les défis économiques et techniques liés à l’adoption de SGA (West et al, 2006; Morgan, 2003). S’appuyant sur la valeur subjective que les étudiants accordent au SGA, Kruger (2012) a utilisé une méthode quantitative pour examiner le lien entre un SGA et son impact sur les processus et les performances d'apprentissage. Seule une minorité d'études examinent les SGA dans une perspective théorique, c’est-à-dire explorent spécifiquement comment les SGA fonctionnent en tant qu’outil pédagogique facilitant l'enseignement et l'apprentissage. En se fondant sur les sept principes d’une bonne pratique en enseignement de premier cycle de Chickering et de Gamson (1987), cette étude met en évidence les domaines dans lesquels un SGA favorise ou entrave le «bon» enseignement et l'apprentissage. Les impressions suscitées chez les instructeurs et les étudiants par le SGA quant à ces sept principes ont été étudiées lors d’entretiens approfondis et de discussions de groupes témoins. Cette recherche de terrain a inclus des entretiens avec sept instructeurs éminents et trois groupes d’étudiants de premier cycle, représentatifs de l’ensemble des facultés de l'Université McMaster. Les résultats préliminaires suggèrent que les SGA sont particulièrement utiles d’un point de vue administratif, mais sont perçus, tant par les étudiants que par les enseignants, comme un piètre substitut à l'enseignement en classe. Les résultats suggèrent en outre que les étudiants étaient plus engagés dans le processus d'apprentissage lorsque les instructeurs communiquaient leurs intérêts et leur passion pour l’enseignement lors des séances en classe, puis les reflétaient dans les composantes du cours en ligne.

Full Text:

PDF


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.