Être indigène numérique, utilisateur de Facebook et futur enseignant de FLE ou comment la scénarisation pédagogique chez les apprentis enseignants inhibe l'exploitation des fonctionnalités des outils | Being a Digital Native, a Facebook User and a Future Teacher of French: When the Design of Pedagogical Scenarios Curbs the Use of Tools’ Features

Anne-Laure Foucher, Hyeon Yun

Abstract


Notre article se propose de documenter la recherche sur les liens pouvant exister entre des apprentissages formels, institutionnalisés et des apprentissages informels. Nous nous intéressons particulièrement aux possibilités de transfert des pratiques technologiques de la sphère privée vers la sphère pédagogique dans la formation des futurs enseignants de langues. Notre étude porte sur un public d'étudiants inscrits en master de didactique des langues et des cultures en situation d'exploiter un réseau social, Facebook, pour élaborer des scénarisations pédagogiques médiatisées par les technologies. Nous postulons qu'un outil comme Facebook peut constituer un "objet-pont" (Peraya et Bonfils, 2012), facilitateur de formation des enseignants de langues.

Our study aims at reflecting on the possible relationship between formal, informal and institutionalized learning. We are particularly interested in the possibilities of technology practices of the private sphere expanding into the pedagogical sphere in terms of training prospective foreign language teachers. Our study focuses on students of master’s programs in language learning-teaching and cultures who use a social network service, Facebook and try to develop technology-driven pedagogical scenarios. We assume that a tool like Facebook can be an "object-bridge" (objet-pont) (Peraya et Bonfils, 2012), facilitating foreign language teacher training.

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.21432/T2XW4V

Copyright (c) 2016 Anne-Laure Foucher, Hyeon Yun

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.