Apports et limites des tâches web 2.0 dans un projet de télécollaboration asymétrique / Benefits and limitations of web 2.0 tasks in an asymmetrical tele-collaboration project

Charlotte Dejean-Thircuir, François Mangenot

Abstract


Cet article se penche sur un échange en ligne lors duquel des étudiants de Master FLE (futurs enseignants de français) ont fait réaliser une soixantaine de tâches d’apprentissage à distance à des apprenants chypriotes et lettons. Pour un tiers de ces tâches, qui constituent l’objet d’analyse, les étudiants de FLE ont fait appel à des applications du Web 2.0. L’article en propose d’abord une délimitation et une catégorisation. Puis il cherche à comprendre les raisons pour lesquelles ces tâches n’ont pas débouché sur des échanges avec le monde extérieur, ni même, dans certains cas, à une diffusion des productions finales ; il s’oriente pour cela vers la question du ou des destinataire(s) des productions réalisées par les apprenants.

This article focuses on an online exchange in which students in a Master FLE (French as a Foreign Language) class (future French language teachers) asked Cypriot and Latvian French-language learners to complete sixty distance-learning tasks. One third of these tasks, which are the focus of this article, used Web 2.0 applications. The article first describes and categorizes the tasks. Then it tries to understand why these tasks have not led to the expected interactions with a wider online audience nor to the anticipated dissemination of the content developed by the learners. It (continues) concludes by exploring the question of who are the intended recipient(s) of the content produced by these learners.

Keywords


web social, approche par tâches, formation en ligne, CMO

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.21432/T23019

Copyright (c) 2014 Charlotte Dejean-Thircuir, François Mangenot

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.